Romance M/M

Qui est vraiment Remy Cameron ? Exister sous les étiquettes

Avec son livre Qui est vraiment Remy Cameron ?, Julian Winters nous plonge dans le quotidien d’un adolescent gay, adopté, noir et populaire. Instructif et addictif.

L’histoire

Remy Cameron est populaire depuis qu’il a fait son coming out à 14 ans, devant tout son collège, alors qu’il postulait pour être représentant d’élèves. Depuis, tout le monde admire sa confiance et cette personnalité qu’il affiche. Tout le monde le connaît. Il est l’enfant adopté, noir, gay et populaire. Tout le monde ? Non. Sauf lui. Il le découvre le jour où il doit écrire une dissertation sur lui-même. Il recense alors les étiquettes qu’on lui a collées, qui le qualifient, mais ne recouvrent pas l’intégralité de sa personne.

Qui est vraiment Remy Cameron ? narre cette quête d’identité alors que sa famille biologique refait surface, que ses amis ont besoin de lui et qu’il tombe sous le charme d’un garçon – alors qu’il s’est promis de rester célibataire depuis sa dernière rupture.

Qui est Julian Winters ?

Julian Winters est un auteur noir américain de littérature pour jeunes adultes. Il a grandi dans l’État de New York.

Mon avis

C’est une romance M/M pour jeunes adultes classique, sans prise de tête et très sympathique. On retrouve les éléments qui font le succès du genre : parents aimants et présents, ami·es très proches dont sa quête d’identité va l’éloigner et, bien sûr, l’amour avec le plus beau garçon du lycée : Ian.

Au-delà de ces points, les thématiques abordées dans ce roman sont originales. Il y a d’abord l’adoption d’un enfant noir par une famille blanche. Le traitement de la question de l’identité est très pertinente et percutante, avec des scènes où l’on ne reconnaît pas les parents de Remy comme tels. La question raciale et la fétichisation des Noirs aussi sont perturbantes, mais importantes. Et, enfin, la question générale du « qui suis-je au-delà du regard des autres et des étiquettes qu’ils me collent ».

L’autre sujet qui m’a étonné est la place naturelle que prend le consentement. Après Me Too, beaucoup d’hommes se sont inquiétés (à tort) de ce que deviendrait désormais la drague et le premier baiser, par exemple. Julian Winters montre comment la séduction est possible sans « casser » le romantisme. C’est extrêmement important pour un livre qui s’adresse à de jeunes lecteurs. Cela leur donne d’autres exemples que le baiser volé.

La force de ce roman réside dans le fait d’aborder des thématiques compliquées sur un ton léger et passionnant. C’est un livre parfait pour ouvrir les yeux des jeunes lycéens ou aider les jeunes adoptés, racisés ou gay à s’accepter. Bravo !

Devez-vous lire ce roman ?

Si vous aimez les livres pour jeunes adultes, celui-ci vaut vraiment le détour. Sinon, bien sûr, passez votre chemin !

Citation

Même dans la communauté gay, les origines sont un facteur. C’est décisif, dans le désir ou le rejet. Swipe à droite ou à gauche. Pour certains, c’est le graal. Une coche dans leur liste de choses à faire avant de mourir. Je ne voulais pas que qui que ce soit veuille de moi du fait de mes origines. Je n’étais pas un prix à remporter.

Qui est vraiment Remy Cameron ? Julian Winters
Qui est vraiment Remy Cameron de Julian Winters

Où le trouver ?

En bibliothèque ou librairie, neuf ou d’occasion, numérique ou papier, avec les informations suivantes : Qui est vraiment Remy Cameron (How To Be Remy Cameron en VO), Julian Winters, Teen Spirit, 2021.

D’autres blogueurs en parlent

Il est important de rappeler qu’il s’agit d’un roman queer ownvoice avec un personnage homosexuel noir. C’est si important d’avoir, de lire et de mettre en avant ce genre de lecture.

Le blog d’Eleanara

On a encore trop peu de récit intersectionnel en France qui parle d’être une personne LGBTQIA+ racisée alors je ne peux que vous conseiller ce titre.

Diversithèque

Ce roman parlera sans doute à tous les lecteurs qui se cherchent, aux adolescents qui ont besoin de trouver les mots. 

Voyage littéraire

Vous l’avez lu aussi ? Qu’en avez-vous pensé ?

« Tuer le bon gay » d'Étienne Bompais-Pham, Prix du roman gay 2021 / Premier roman
About author

Étienne Bompais-Pham est l'auteur du roman Tuer le bon gay, paru aux Éditions Maïa et Prix du roman gay 2021, catégorie Premier roman. Il est également critique de romans gay pour la LGBThèque, mais aussi pour le podcast Homomicro et la revue littéraire L'Autre Rive.
Related posts
BDRomance M/M

Elio : Ariel dans la tanière des cannibales

Romance M/M

Paris-Londres : une romance sans prise de tête, le cul entre deux rives

Romance M/M

Here's to Us : une réus-suite à Pourquoi pas nous ?

FantastiqueRomance M/M

Cemetery Boys : intersectionnalité trans et latina au royaume des fantômes

Newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion pour recevoir une fois par mois les dernières parution dans votre boîte mail.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.