Romance M/M

Aristote et Dante découvrent les secrets de l’univers : et nous les leurs

Replongez dans votre adolescence torturée avec Aristote et Dante découvrent les secrets de l’univers, le magnifique roman de Benjamin Alire Sáenz.

L’histoire

Nous sommes à El Paso, Texas, en 1987. C’est le début du mois de juillet et des vacances. Aristote a seize ans et il s’ennuie. Il n’a pas d’amis. Il s’est toujours senti différent des autres. Très introverti, il est incapable de réagir comme les gens l’attendent. Cette différence l’a toujours empêché d’avoir des amis. Il fait bien partie d’une grande fratrie, mais ses deux sœurs ont quitté le foyer depuis longtemps et son grand frère est en prison. Mais on n’en parle pas.

Être seul ne le dérange pas. Au contraire. Il chérit la solitude. Il s’y sent bien. Elle l’enveloppe et le protège. De quoi ? Il ne sait pas. Il ne s’est pas vraiment posé la question.

Un jour, à la piscine, alors qu’il fait trempette, un garçon s’approche de lui et lui propose de lui apprendre à nager. Aristote trouve ce garçon bizarre. Pourtant, il accepte. Il ne sait pas pourquoi.

Ce garçon, c’est Dante. Contrairement à Aristote, lui est très extraverti et ne peut s’empêcher de dire tout ce qui lui passe par la tête.

C’est le début d’une amitié très particulière entre deux adolescents très étranges et solitaires, dans un univers d’adultes et d’adolescents qu’ils tentent de cerner, comme une carte des étoiles : leur identité ethnique et raciale, tous deux étant d’origine mexicaine, les relations familiales et leur sexualité.

Et si la chose la plus importante qu’ils devaient saisir se trouvait juste entre eux deux ?

Qui est Benjamin Alire Sáenz ?

Né en 1954 au Nouveau-Mexique, Benjamin Alire Sáenz est un poète, nouvelliste et écrivain américain. Il œuvre dans tous les genres : romans pour adultes, jeunes adultes et enfants.

Aristote et Dante découvrent les secrets de l’univers a reçu de nombreux prix : le Lambda Literary Award et Stonewall Book Award pour la fiction LBGT, un Amelia Elizabeth Walden Award honor, une médaille Pura Belpré Narrative pour la fiction latina, et le prix d’honneur Michael L. Printz pour la fiction pour jeunes adultes.

Comment a-t-il fini dans ma liseuse ?

Mon mari l’avait acheté dans la plus belle librairie de New York, quand il était déjà culte. Mais le roman ne m’avait pas tenté. À cette époque, la littérature pour jeunes adultes ne m’intéressait pas. Je l’associais à Twilight. Depuis, j’ai lu Adam Silvera et Becky Albertalli, entre autres, et mon impression sur ce genre a évolué. Je le trouve très original, car il n’est pas écrasé par le poids de La Littérature.

Alors quand une lectrice du blog m’a conseillé sa lecture l’année dernière, je n’ai pas pu résister…

Mon avis

… et j’ai eu raison d’y succomber. Ce roman est un petit bijou. Benjamin Alire Sáenz retranscrit parfaitement la langueur de l’été et l’adolescence, avec les maladresses de l’amitié, les colères hormonales qui viennent d’on ne sait où, la peur de la différence et ce besoin de s’en éloigner. Il est bouleversant d’émotions.

Les personnages sont tous justes et touchants. Dante si différent par ses excentricités. Aristote par toutes ces émotions qu’il ne comprend pas, ne contrôle pas et n’exprime. Les parents qui essaient d’être des parents, ceux qui savent, mais finalement se plantent sur toute la ligne.

Devez-vous lire ce livre ?

Oui. Ce livre est magnifique. Je le conseille à tout le monde.

Citation

« L’amour est une compétition ? »

« Qu’est-ce que ça veut dire ? »

« Peut-être que tout le monde aime différemment. Peut-être que c’est la seule chose qui importe. »

Aristote et Dante découvrent les secrets de l’univers, Benjamin Alire Sáenz

Où le trouver ?

En bibliothèque ou librairie, neuf ou d’occasion, numérique ou papier, avec les informations suivantes : Aristote et Dante découvrent les secrets de l’univers (ou Aristotle and Dante Discover the Secrets of the Universe), Benjamin Alire Sáenz, Pocket Jeunesse, 2015.

D’autres blogueurs en parlent

  • Au Chapelier lettré : Chloé a rarement lu portraits d’ados plus justes, complets et touchants que ceux d’Ari et Dante ;
  • Little Pretty Books : pour cette bibliothécaire, ce roman fait partie de ces histoires à la fois belles, tristes et très simples qui pourtant contiennent une complexité étonnante.

Elles ont tout dit. Et vous ? Qu’en avez-vous pensé ?

« Tuer le bon gay » d'Étienne Bompais-Pham, Prix du roman gay 2021 / Premier roman
About author

Étienne Bompais-Pham est l'auteur du roman Tuer le bon gay, paru aux Éditions Maïa et Prix du roman gay 2021, catégorie Premier roman. Il est également critique de romans gay pour la LGBThèque, mais aussi pour le podcast Homomicro et la revue littéraire L'Autre Rive.
Related posts
Romance M/M

Here's to Us : une réus-suite à Pourquoi pas nous ?

FantastiqueRomance M/M

Cemetery Boys : intersectionnalité trans et latina au royaume des fantômes

Romance M/M

Boyfriend Material : quand Bridget Jones rencontre Red, White & Royal Blue

Romance M/M

Tu ne m'as laissé que notre histoire : vivre à 15 ans après la mort de l'être aimé

Newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion pour recevoir une fois par mois les dernières parution dans votre boîte mail.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.