Littérature générale

La Nuit des princes charmants : une nuit pour perdre sa virginité

Dans La Nuit des princes charmants, Michel Tremblay raconte la nuit d’un jeune montréalais de dix-huit ans qui cherche l’homme qui le rendra heureux et le dépucèlera. Fin et juste.

L’histoire

Il a dix-huit ans. Il habite à Montréal. Il est le seul homosexuel de son entourage et il a envie de découvrir sa sexualité. Alors quand se présente une sortie seul à l’opéra, il se donne une mission : rencontrer l’heureux élu qui le dépucellera. Il a une nuit pour transformer son fantasme en réalité.

Cette odyssée nocturne au cœur de Montréal sera pour lui le moment de découvrir le désir, l’attente, la frustration et la déception.

Qui est Michel Tremblay ?

Né en 1942 à Montréal, Michel Tremblay est dramaturge, conteur, romancier, traducteur, scénariste et parolier.

L’homosexualité est un thème récurrent dans son œuvre, présent dès son premier roman publié en 1958.

Grande figure sur la scène théâtrale et la littérature québécoise, il reçoit en 2006 le Grand Prix Metropolis bleu, et en 2017 les prix Prince-Pierre-de-Monaco et Gilles-Corbeil pour l’ensemble de son œuvre.

Comment a-t-il fini sur ma table de chevet ?

Il m’a été recommandé par un très bon ami.

Mon avis

Ce roman est puissant. Même vingt-cinq ans après sa parution, il demeure moderne et pertinent. Son style simple et épuré nous plonge avec une justesse dans les émotions torturées d’un jeune de dix-huit ans.

J’ai adoré la tension qui existe chez le personnage principal qui cherche à perdre son dépucelage tant sexuel qu’amoureux, hésitant même entre les mots. Michel Tremblay représente parfaitement la recherche du jeune gay qui essaie de trouver ses semblables et de s’offrir à son désir.

Devez-vous lire ce livre ?

Oui. Véritable bijou intemporel, il résonnera en tout homosexuel, qu’il ait 17 ou 77 ans.

Citation

J’avais dit-huit ans, j’étais vierge et j’en avais assez de sublimer en rêvant dans mon lit à des êtres inaccessibles ou en tripotant dans l’ombre des parcs publics des corps fugitifs qui n’étaient pas là pour l’amour mais pour la petite mort qui dure si peu longtemps et qui peut être si triste quand elle n’est agrémentée d’aucun sentiment.

La Nuit des princes charmants, Michel Tremblay.
Couverture du roman gay "La nuit des princes charmants" de Michel Tremblay

Où le trouver ?

En bibliothèque ou librairie, neuf ou d’occasion, numérique ou papier, avec les informations suivantes : La Nuit des princes charmants, Michel Tremblay, Actes Sud, 1995.

Vous l’avez lu ?

À 17 ou 77 ans, vous avez lu La Nuit des princes charmants ? Dites-moi en commentaire ce que vous en avez pensé !

Découvrez mon premier roman

Newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion pour recevoir une fois par mois les dernières parution dans votre boîte mail.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.