BDRomance M/M

Elio : Ariel dans la tanière des cannibales

Avec sa première bande dessinée Elio, Yohann Antoine nous propose une histoire d’amour entre un homme sirène et un humain, dans un univers sombre où la haine et la cruauté déchirent les deux espèces.

L’histoire

Les sirènes existent. Ces êtres mi-femmes mi-poissons découverts chez Homère et popularisés par Disney et sa petite sirène, Ariel. Mais nous sommes loin des couleurs vives de l’univers de la souris aux grandes oreilles. Ici, ces êtres retrouvent leur cruauté homérique, celle qui attire les marins au fond des océans pour les dévorer.

C’est dans cet univers que grandit (sans vieillir) Elio, le seul être masculin de son clan. Alors que ses congénères passent leur journée à chasser des marins pour s’en repaître, lui occupe ses journées près de la surface à observer la beauté du monde. Les années passent, les marins à la dérive se font de plus en plus rares et les avions remplacent les bateaux.

Les avions… C’est l’un d’entre eux qui va changer sa vie. Un jour, alors qu’Elio rôde à son habitude à la surface, un coucou s’abîme en mer. Un père et son fils sont piégés dans la carlingue. Elio n’y voit pas un repas tout droit tombé du ciel, mais un enfant près à se noyer. Sans réfléchir, il fonce et va sauver ce garçon horrifié par la présence de ce monstre qu’il imagine déjà le dévorant.

Dans cette bande dessinée, Elio et Adrian, désormais plus âgé de vingt ans, vont apprendre à se découvrir, à parler la même langue, puis à s’aimer dans un monde où la haine des deux espèces devient de plus en plus forte.

Qui est Yohann Antoine ?

Né à Lyon en 1990, Yohann Antoine est bédéiste et illustrateur. Il étudie l’animation 2D de 2010 à 2014. Puis de 2016 jusqu’en 2019, quatre de ses courtes bandes dessinées sont publiées dans le collectif Projet Bermuda.

Passionné par le mythe de la sirène, il écrit, dessine et publie sur les réseaux sociaux des histoires mettant en scène ces créatures et développe ainsi son propre univers. Elio, qui raconte l’histoire d’un jeune triton gay, constitue alors sa première BD auto-éditée, sortie en mai 2022.

Mon avis

Cette bande dessinée est magnifique. Tout d’abord, j’ai adoré le dessin et toutes ses teintes de bleu. La mise en page et le découpage sont également magnifiques. La présence d’Ariel dans certaines cases m’a beaucoup amusé également. Et ce n’est pas le seul easter egg ! Je vous laisse les découvrir tous !

Ensuite, l’histoire est vraiment très plaisante. C’est un petit conte moderne qui réécrit La Petite Sirène, entre Andersen et Aciman, entre la cruauté originelle des sirènes et la romance M/M. Ce que j’ai beaucoup aimé est la beauté d’Elio dans un corps normal. On oublie tout de suite Aquaman : pas de torse surdéveloppé ; au contraire, le triton a presque une petite bedaine. En outre, le handicap physique d’Adrian, qui a perdu ses deux jambes, est vraiment rafraîchissant. J’aime beaucoup l’intention de Yohann Antoine qui nous livre une belle histoire d’amour dans une inclusivité parfaite.

La question que je me suis posé en refermant se petit bijou est la suivante : est-ce là l’histoire qu’ont voulu voir les jeunes homosexuels lorsqu’ils ont découvert La Petit Sirène ? Une histoire d’amour impossible entre une princesse immergée qui doit sortir de l’eau, se transformer ou se révéler pour vivre l’histoire d’amour qui lui était promise ? Je le crois. Mais ici on quitte la métaphore pour la poésie.

Devez-vous lire cette BD ?

Si vous êtes fan de petits contes, au-delà de La Petite Sirène, oui. Cette petite bande dessinée est perle.

Extrait

Extrait Elio d'Yohann Antoine
Elio, Yohann Antoine
Couverture de la BD gay Elio d'Yohann Antoine

Où le trouver ?

Auto-édité en 2022, vous trouverez Elio de Yohann Antoine sur sa boutique en ligne.

Vous l’avez lu ?

Vous l’avez lu aussi ? Dites en commentaire ce que vous en avez pensé !

« Tuer le bon gay » d'Étienne Bompais-Pham, Prix du roman gay 2021 / Premier roman
About author

Étienne Bompais-Pham est l'auteur du roman Tuer le bon gay, paru aux Éditions Maïa et Prix du roman gay 2021, catégorie Premier roman. Il est également critique de romans gay pour la LGBThèque, mais aussi pour le podcast Homomicro et la revue littéraire L'Autre Rive.
Related posts
Romance M/M

Paris-Londres : une romance sans prise de tête, le cul entre deux rives

Romance M/M

Qui est vraiment Remy Cameron ? Exister sous les étiquettes

Romance M/M

Here's to Us : une réus-suite à Pourquoi pas nous ?

BD

Un homme d'intérieur : saucisse de Morteau, Duras et badminton

Newsletter

Abonnez-vous à notre liste de diffusion pour recevoir une fois par mois les dernières parution dans votre boîte mail.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.